• à peu près de poésie

    la nuit

    dame blanche aux doigts graciles

    dans sa robe  de mousseline

     à touché les arbres dociles

    endormis sous l'hiver

    comme nos humbles chaumières

    semblant des tableaux de lumière

    figées dessous le givre

    les longues herbes ivres

     au printemps enfin seront libres

    et le saule pourra pleuré

    autant qu'il voudra verser

    dans les eaux vives libérées

    de la nuit

    dame blanche aux doigts graciles

    ...

    à peu près de poésie

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Janvier 2015 à 20:01

    bonsoir mon amie

    quelle belle photo 

    mais bien froide !!!!

    je te souhaite une bonne année 2015

    exuse moi je ne sais si je t'avais offert mes bons voeux 

    bonne soirée 

    bisous 

    mireille

    2
    nanou
    Mardi 6 Janvier 2015 à 20:03

    Bonsoir ma belle , j aime bein cette image du  saule endormie par ta poésie ,ne fait pa strop de bruit de peur de le réveiller et au printemps ton souffle chaud réveillera le bel endormi bises bonne nuit

    3
    Mardi 6 Janvier 2015 à 22:43

    jolie poésie mais à la dame blanche, je préfère la fée du printemps couronnée de fleurs .... Quand au piment de la vie, ma belle, c'est à accoutumance ... on en manque toujours car on en veut toujours plus ... hihihihi

    bises et bonne fin de soirée

    4
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 00:03

    C'est très très beau. Personnellement plus je vieillis et plus j'apprends à apprécier l'hiver, peut-être parce que je m'en rapproche ! peut-être aussi parce que je suis bien à l'abri, bien au chaud (pour le moment ...)

    Ce poème est vraiment très beau, ses rimes sont légères comme les branches d'un saule

    Grosse bizzzzzzzzzzzzzzzz

    agnès

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :